Comment financer ma formation au Cnam

Le plan de formation de votre entreprise

Pour qui ? Salariés en CDD ou en CDI, sans condition d’ancienneté. Les intérimaires peuvent également demander à bénéficier de formations financées par leur entreprise de travail temporaire.

La plupart des entreprises planifient sur l’année leurs actions de formation dans un plan de formation. Mais même si votre entreprise n’a pas conçu de plan, vous pouvez lui demander de prendre en charge votre formation, ainsi que vos frais d’hébergement et de déplacement. Le congé pour validation des acquis de l’expérience (24 heures maximum) peut lui aussi être pris en charge au titre du plan de formation.

Présentez votre demande à l’employeur en faisant valoir l’intérêt de la formation pour votre travail. Car les formations les plus facilement acceptées restent celles qui présentent un lien direct avec le contenu du poste.

 

Le droit individuel à la formation (DIF)

Voir le site (nouvelle fenêtre)Lien vers le site officiel.

Tous les salariés du secteur privé en CDI, en CDD ou intérimaires. Des conditions d’ancienneté existent suivant les statuts (par exemple au moins un an minimum pour un CDI).

Le DIF permet aux salariés, en accord avec l’employeur, de bénéficier de 20h de formation par an, cumulables sur 6 ans et financées par leur entreprise. La formation peut avoir lieu en dehors ou pendant le temps de travail (suivant les accords pris par les partenaires sociaux).

Si la formation est acceptée, l’employeur finance les frais de formation (dans la limite de 20h par an), de déplacement et d’hébergement. Si la formation se déroule hors temps de travail, l’entreprise reverse en sus au salarié une allocation de formation correspondant à 50% de son salaire horaire.

L’accord de votre employeur n’est pas automatique. Présentez votre demande en soulignant combien la formation peut répondre aux besoins de l’entreprise. C’est le cas des formations du Cnam qui visent toutes à développer les compétences professionnelles. De plus, la possibilité de s’inscrire à la carte à des unités d’enseignement de 40 ou 60 heures rentre aisément dans le dispositif du DIF, et permet aussi des solutions de financement associant au DIF une inscription complémentaire soit au titre de la formation continue, soit à titre individuel.

Voir le site (nouvelle fenêtre)DIFPortable

Le congé individuel de formation (CIF)

Pour qui ? Salariés en CDD ou CDI, intérimaires, demandeurs d’emploi. Des conditions d’ancienneté existent : ainsi un salarié en CDI devra avoir travaillé pendant au moins 2 ans à temps plein, dont un an dans l’entreprise actuelle. Les demandeurs d’emploi peuvent demander à bénéficier d’un CIF s’ils viennent de terminer un CDD.

Le CIF permet de suivre pendant un an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel une formation de son choix, pendant le temps de travail. Le congé pour validation des acquis de l’expérience (24 heures maximum) peut lui aussi être pris en charge au titre du CIF.

Il est assuré par l’organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF (Fongecif ou OPCA) auquel cotise votre entreprise. Si le dossier est accepté, la rémunération, le coût de la formation, les frais de transport et les frais d’hébergement pourront être pris en charge.

Élaborez votre projet en vérifiant qu’il n’excède pas 1200 heures de cours et assurez-vous que votre candidature correspond aux critères requis par la formation.

N’oubliez pas de transmettre votre accord de prise en charge au  Cnam dès réception.

Si vous ne pouvez pas bénéficier d’un financement « employeur » vous pouvez vous inscrire à titre personnel (voir les tarifs d’inscription)

Si vous êtes demandeur d’emploi : prenez contact avec votre Pôle Emploi

Dans tous les cas vous pouvez contacter votre centre départemental.